Atelier de Restauration

Matériaux traités : métaux, céramique, verre, bois, os et ivoire.

Déontologie

La restauration est l’ensemble des interventions directes sur un objet dans le but de le rendre lisible, tant au spécialiste qu’au grand-public et de préserver son intégrité.

Les différentes missions de l’atelier consistent en la conservation et la restauration des objets archéologiques. Le restaurateur prodigue également des conseils en matière de conservation à long terme et fournit une aide aux archéologues sur le terrain.

L’objectif majeur du restaurateur est de faciliter l’interprétation d’un objet devenu partiellement ou totalement illisible suite aux transformations subies au cours du temps.

La technique choisie par le restaurateur doit permettre à l’objet de garder ses informations, ses matériaux constitutifs, sa forme, sa fonction, les techniques mises en oeuvre à sa réalisation et ses traces d’usures.

Le restaurateur agit selon 4 principes fondamentaux :

  • la stabilité physique et chimique des matériaux utilisés doit être strictement compatible avec l’objet et ses constituants ;
  • la réversibilité : toute intervention doit être réversible, de sorte que l’on puisse à tout moment revenir sans danger à l’état initial de l’objet pour, au besoin, intervenir à nouveau ;
  • la visibilité des interventions : toute modification de l’état original de l’objet doit être observable ;
  • l’intervention minimum : plus un objet est restauré, moins il est authentique. l’intervention doit privilégier la conservation de l’objet.

Ces démarches ont pour but de protéger et de sauvegarder l’objet afin de pouvoir le transmettre aux générations futures dans le meilleur état tout en gardant son intégrité initiale. La restauration doit aussi permettre l’étude archéologique de l’objet et sa présentation dans les musées. Pour cela, le restaurateur met en oeuvre des techniques de conservation à long terme.

Méthodologie

Principes

La restauration suit le principe « First In – First Out », autrement dit suivant l’ordre de réception des objets. Néanmoins, des exceptions sont autorisées dans les cas suivants : objet gravement endommagé nécessitant une restauration d’urgence et objet devant être exposé ou publié dans de brefs délais.

Élaboration d’une fiche de traitement

Chaque objet est unique. Il convient de consigner toutes les informations le concernant sur une fiche qui facilite le suivi de l’objet. Des photos sont également prises avant, pendant et après restauration.

Principes

  • examen de l’objet afin de déterminer la technique de
    restauration à utiliser ;
  • réalisation d’une radio-X afin d’entrevoir la structure interne de l’objet ;
  • nettoyage de l’objet selon trois méthodes possibles :
    manuelle, mécanique (moteur à micro-tour et sableuse) et chimique ;
  • consolidation et de collage ;
  • séchage.

Conditionnement de l’objet

Les conditions d’emballage, de stockage, d’exposition, de transport ainsi que la manipulation sont autant d’actions à exécuter attentivement.

Dans le but de garantir un transport sécurisé et une conservation à long terme des objets, des boîtes neutres sont confectionnées sur mesure.

Réalisations

Quelques exemples de restaurations effectuées au sein de l’atelier :

Atelier de restauration

Adresse physique

Solbosch de l’Université Libre de Bruxelles

Bâtiment U-B1-Local 236
Avenue Depage, accès 1
1050 Bruxelles
tél.: +32 (0)2 650 22 57

Adresse postale

FAW&B – Atelier de restauration

c/o ULB CP 133 CReA-Patrimoine
Avenue Franklin Roosevelt 50
1050 Bruxelles

Adresse de livraison

FAW&B – Atelier de restauration

Magasins généraux
c/o ULB CP 133 CReA-Patrimoine
Grille 2-Avenue Paul Héger
1050 Bruxelles

Adresse de facturation

FAW&B c/o MRAH

Parc du Cinquantenaire 10
1000 Bruxelles