Historique

NAISSANCE

À plusieurs reprises, les Sociétés et Cercles archéologiques de Wallonie avaient tenté de se regrouper et de s’organiser pour coordonner leurs efforts mais sans résultat. Le 22 octobre 1977, plus de cinquante archéologues wallons, réunis en comité informel pour tenter de restructurer l’archéologie en Wallonie, rédigèrent une motion qui fut remise au Ministre de la Culture française, Jean-Maurice Dehousse. Celui-ci convoqua à la Marlagne (Wépion), le 19 février 1978, une réunion rassemblant les représentants de l’archéologie de terrain et des musées et proposa, en décembre 1978, la création de trois organes dont seule la Fédération des Archéologues de Wallonie a survécu. Huit archéologues mirent alors sur pied les bases de cette association. Lors de la troisième assemblée générale, seize administrateurs, furent élus. Parmi ceux-ci quatre représentaient les archéologues professionnels et douze les archéologues volontaires issus des cinq provinces wallonnes et de Bruxelles. Les statuts reprenaient des objectifs centrés essentiellement sur l’assistance aux sociétés membres. Dès le départ, une équipe d’archéologues, engagés dans le cadre des mesures destinées à la résorption du chômage, fut recrutée pour répondre aux missions de l’association.

RÉALISATIONS

En 1980, une PREMIÈRE EXPOSITION « L’archéologie en Wallonie, activités récentes des cercles d’archéologie » fut organisée successivement à Comines, puis à Nivelles, couplée avec le XLVe Congrès de la Fédération des Cercles d’Archéologie et d’Histoire de Belgique et le premier Congrès de l’Association des Cercles francophones d’Histoire et d’Archéologie de Belgique. Consacrée aux résultats des fouilles entreprises entre 1975 et 1980 en Région wallonne, elle s’accompagnait d’un catalogue répertoriant les découvertes sous forme de petits bilans succincts. En juin 1981, le bulletin trimestriel Vie archéologique est lancé. Il se voulait avant tout un outil d’information auprès de tous les archéologues, bénévoles et professionnels, les invitant à collaborer. (Il publiait toutes les informations utiles et les découvertes des cercles ne pouvant trouver place dans des revues spécialisées). À partir de 1986, le mensuel VA Info apparaît, reprenant les renseignements concernant les manifestations archéologiques importantes : colloques, congrès, expositions, conférences en Belgique et dans les pays limitrophes. VIE ARCHEOLOGIQUE se consacre à la publication scientifique des résultats des recherches menées par les cercles et sociétés. Dans le cadre de l’assistance technique aux membres, la FAW publie, avec le concours du Ministère de la Communauté française, en 1982, un VADE-MECUM de l’archéologie en Wallonie. En quatre chapitres, il présente l’organisation de la recherche (les institutions et les associations ayant des activités archéologiques), les centres de documentation, les laboratoires d’analyse et de traitement du produit des fouilles et la liste des musées archéologiques. La SECONDE EXPOSITION « L’Archéologie en Wallonie 1980-1985, découvertes des cercles archéologiques », sponsorisée par la Société générale de Banque, est présentée à Namur, Bruxelles, Lavaux-Sainte-Anne, Bastogne, Tournai, Mons, Liège et Charleroi d’avril à décembre 1987. Un nouveau catalogue reprend les contributions des trente-neuf sociétés participantes, décrivant fouilles et découvertes de la Préhistoire aux Temps Modernes. À partir de 1983, les ministères de l’Emploi et du Travail, et du Budget permettent l’engagement de quatre personnes. Y figure une technicienne en restauration des métaux. L’ATELIER DE RESTAURATION est lancé. Très rapidement, une seconde personne est engagée. En 1990, la situation de l’archéologie ayant évolué, le Ministre de la Région wallonne chargé de l’Aménagement du Territoire demande à l’asbl la mise à jour du vade-mecum. Un « RÉPERTOIRE des Sociétés d’Archéologie de la Région wallonne » sort de presse. Son but est de faire connaître les cercles et les institutions au grand public et de promouvoir leurs activités et publications. Une version réactualisée de cet ouvrage paraîtra en 1995 dans les « Hors séries » de la « Chronique de l’archéologie wallonne ». Le Ministre Robert Collignon, en charge du Patrimoine, confie en 1993, à la Fédération, la réalisation de la BIBLIOGRAPHIE SPW de l’archéologie en Région wallonne, œuvre qui a pu se poursuivre jusqu’à aujourd’hui grâce à l’engagement d’un archéologue à mi-temps, et qui a été éditée dans les « Hors séries » de la « Chronique de l’archéologie wallonne ». Souhaitant mettre à l’honneur les restaurations effectuées dans son atelier, la FAW tient, à Mariemont en 1997, son premier COLLOQUE sur le thème « La parure dans nos régions de la Préhistoire au Moyen Âge ». Le TOME 48 de Vie archéologique en constitue les actes. Le 17 novembre 2001, à l’initiative de la Fédération s’est tenue, à Namur, une REUNION DE REFLEXION visant à améliorer la collaboration entre les différents partenaires de l’archéologie en Région wallonne : directions régionale et provinciales de l’archéologie, associations d’archéologues non professionnels, universités, commissions, collaborateurs des sciences d’appui à l’archéologie. À l’occasion de son 25e ANNIVERSAIRE, la FAW organise en octobre 2003 une conférence de presse et présente un numéro spécial de Vie archéologique (57/58, 2002) entièrement consacré à ses membres. Trente-sept des cinquante-quatre sociétés ont accepté de présenter un aperçu de leurs dix dernières années d’activité (un bilan des activités de la première décennie avait été dressé par F. LEUXE & S. MATHIEU dans Les Cahiers de l’Urbanisme, 9, 1992, p. 77-81) auxquelles certaines ont ajouté des contributions plus approfondies qui figurent en fin de volume. Malgré la diminution des subsides, la Fédération poursuit, grâce aux sept membres de son personnel, les activités de l’atelier de restauration, l’édition du mensuel VA Info et d’un numéro annuel de VIE ARCHEOLOGIQUE, ainsi que l’élaboration des bibliographies.

    • Vie archéologique 74Vie archéologique 74

      Éric LEBLOIS, Timbre sur amphore de type Dressel 20 mis au jour à Willemeau (Hainaut), sur le site de la villa du "Chemin
    • Vie archéologique 73Vie archéologique 73

      Daniel DESTERBECQ, Les sites préhistoriques de Saint-Amand et de Brye (Fleurus, Hainaut). Prospections complémentaires et
    • Vie archéologique 72Vie archéologique 72

      Actes du colloque AlimenTerre. Archéologie & Alimentation Espace gallo-romain, Ath, le 23 février 2013 Musée
    • Vie archéologique 71Vie archéologique 71

      Xavier DERU, Pierre MATHELART & Gilles FRONTEAU, L’atelier de potiers romains de la Ville d’Anderlecht à Blicquy
    • Vie archéologique 70Vie archéologique 70

      Éric LEBLOIS, Étude du matériel recueilli sur dix sites gallo-romains de l’entité de Chièvres (Hainaut), p.
    • Vie archéologique 69Vie archéologique 69

      Michel VAN ASSCHE & Serge PARENT, Regard sur un ensemble de sites préhistoriques à Harchies (Bernissart, Hainaut), p.