Objectifs

Les différentes missions de l’atelier consistent en la CONSERVATION et la restauration des objets archéologiques en métal exclusivement. Le restaurateur prodigue également des conseils en matière de conservation à long terme et fournit une aide aux archéologues sur le terrain, en cas de prélèvement difficile.

L’objectif majeur du restaurateur est de faciliter l’INTERPRETATION d’un objet devenu partiellement ou totalement illisible suite aux transformations subies au cours du temps.

La technique choisie par le restaurateur doit permettre à l’objet de garder ses INFORMATIONS, ses matériaux constitutifs, sa FORME, sa fonction, les techniques mises en œuvre à sa réalisation et ses traces d’usures.

Les diverses interventions effectuées ne doivent en aucun cas altérer l’objet et sa signification.

Le restaurateur agit selon 4 principes fondamentaux :

– la stabilité physique et chimique des matériaux utilisés doit être strictement   compatible avec l’objet et ses constituants ;
–   la réversibilité : toute intervention doit être réversible, de sorte que l’on puisse à tout moment revenir sans danger à son état initial pour, au besoin, intervenir à nouveau ;
–  la visibilité des interventions : toute modification de l’état original de l’objet doit être observable ;
-l’INTERVENTION minimum : plus un objet est restauré, moins il est authentique.     L’intervention doit privilégier la conservation de l’objet et réduire les risques de mauvaises interprétations ;

Ces démarches ont pour but de protéger et de sauvegarder l’objet afin de pouvoir le transmettre aux générations futures dans le MEILLEUR ETAT tout en lui gardant son intégrité initiale. La restauration doit aussi permettre l’étude archéologique de l’objet et sa présentation dans les musées. Pour cela, le restaurateur met en œuvre des techniques de conservation à long terme.

    • Vie archéologique 74Vie archéologique 74

      Éric LEBLOIS, Timbre sur amphore de type Dressel 20 mis au jour à Willemeau (Hainaut), sur le site de la villa du "Chemin
    • Vie archéologique 73Vie archéologique 73

      Daniel DESTERBECQ, Les sites préhistoriques de Saint-Amand et de Brye (Fleurus, Hainaut). Prospections complémentaires et
    • Vie archéologique 72Vie archéologique 72

      Actes du colloque AlimenTerre. Archéologie & Alimentation Espace gallo-romain, Ath, le 23 février 2013 Musée
    • Vie archéologique 71Vie archéologique 71

      Xavier DERU, Pierre MATHELART & Gilles FRONTEAU, L’atelier de potiers romains de la Ville d’Anderlecht à Blicquy
    • Vie archéologique 70Vie archéologique 70

      Éric LEBLOIS, Étude du matériel recueilli sur dix sites gallo-romains de l’entité de Chièvres (Hainaut), p.
    • Vie archéologique 69Vie archéologique 69

      Michel VAN ASSCHE & Serge PARENT, Regard sur un ensemble de sites préhistoriques à Harchies (Bernissart, Hainaut), p.