La FAW&B Historique

2019

en 2019, 40e anniversaire de la FAW&B et organisation, en collaboration avec l’Agence wallonne du Patrimoine, d’une journée d’étude internationale sur l’âge du Fer au regard de l’archéologie wallonne et des régions limitrophes (Journées d’Archéologie en Wallonie 2019).

1977

Après plusieurs tentatives avortées de synergie entre les sociétés et cercles archéologiques de Wallonie, un comité informel, constitué de plus de cinquante archéologues wallons, se réunit en 1977 pour tenter de restructurer l’archéologie wallonne en rédigeant une motion qui sera ensuite remise au Ministre de la Culture française, Jean-Maurice Dehousse. L’année suivante, une rencontre entre le Ministre et des représentants de l’archéologie permet la création de trois organes dont seule la Fédération des Archéologues de Wallonie (FAW) subsistera. Administrée par des archéologues professionnels et amateurs, l’association vise, dès ses débuts, l’assistance aux sociétés membres.

1980

En 1980, la concrétisation de ses missions et la coordination assurée entre ses membres offrent alors à la FAW l’opportunité d’élaborer une exposition intitulée « L’archéologie en Wallonie, activités récentes des cercles d’archéologie » faisant le bilan des fouilles entreprises entre 1975 et 1980 en Région wallonne. D’abord présentée à Comines, elle sera ensuite couplée avec le XLVe Congrès de la Fédération des Cercles d’Archéologie et d’Histoire de Belgique et le premier Congrès de l’Association des Cercles francophones d’Histoire et d’Archéologie de Belgique, tenus cette année-là à Nivelles. Cette première expérience « interactive » sera suivie d’une seconde exposition « L’Archéologie en Wallonie 1980-1985, découvertes des cercles archéologiques », itinérante cette fois puisqu’elle sillonnera la Wallonie d’avril à décembre 1987. C’est également durant cette décennie que la FAW développe le champ de ses activités principales. En 1981, l’asbl se dote d’un outil d’information auprès de tous les archéologues, bénévoles et professionnels, les invitant à collaborer : le bulletin Vie archéologique, alors trimestriel, propose la publication scientifique des résultats des recherches menées par les cercles et sociétés. Cinq ans plus tard, celui-ci est complété par la parution du VA Info, recueil mensuel d’informations concernant les manifestations archéologiques de types divers (colloques, congrès, expositions, conférences) en Belgique et dans les pays limitrophes. Parallèlement à l’essor du pôle éditorial, la FAW s’accroit en fondant, en 1983, un atelier de restauration spécialisé dans les métaux. Au vu des compétences acquises au fil des années, la FAW se voit confier, en 1993, la réalisation de la Bibliographie de l’Archéologie en Région wallonne (hors-série de la Chronique de l’Archéologie wallonne) par le Ministère du Patrimoine. S’enchaineront ensuite toute une série d’événements qui mettront en exergue le rôle de la FAW dans sa collaboration avec les sociétés membres, parmi lesquels :

1997

– en 1997, à Mariemont, colloque sur le thème de « La parure dans nos régions de la Préhistoire au Moyen Âge » qui mettra à l’honneur les réalisations de l’atelier de restauration (actes parus dans le bulletin Vie archéologique 48),

2001

– en 2001, à Namur, réunion de réflexion à l’initiative de la FAW visant à améliorer la collaboration entre les différents partenaires de l’archéologie en Région wallonne : directions régionale et provinciales de l’archéologie, associations d’archéologues non professionnels, universités, commissions, collaborateurs des sciences d’appui à l’archéologie,

2003

– en 2003, à l’occasion du 25e anniversaire de la FAW, conférence de presse et présentation d’un numéro spécial de Vie archéologique (57/58, 2002) entièrement consacré à ses membres qui y exposent un aperçu de leurs dix dernières années d’activité, agrémenté de contributions plus approfondies en fin de volume,

2014

– en 2014, organisation, en collaboration avec l’ULB et la Direction de l’Archéologie du Service public de Wallonie, d’un colloque international sur la préservation des objets archéologiques métalliques.